Blog


21 May 2021


J-21 avant l’Euro. Un an que toute la planète football attend la grand-messe du football européen. 24 équipes, 72 gardiens, Main Opposée vous propose de découvrir jour après jour ceux qui défendront les couleurs et les filets de leurs pays lors de la compétition pour tenter de détrôner le Portugal de Rui Patricio, tenant du titre. Aujourd’hui, la Suisse.

Première d’un groupe de qualification réunissant le Danemark, l’Irlande, la Géorgie et Gibraltar, la Suisse s’est qualifiée directement pour le tournoi avec un bilan de 5 victoires pour deux nuls et une défaite, face au Danemark (1-0), un match qu’ils avaient pourtant maîtrisé. Placé dans le groupe A, les suisses débuteront leur Euro face au Pays de Galles de Wayne Hennessey le samedi 12 juin à 15h00.

« Un petit homme peut jeter une grande ombre »

Voilà un proverbe suisse qui colle parfaitement aux caractéristiques de Yann Sommer. Du haut de son mètre 83, le natif de Morges s’est imposé comme numéro 1 de la sélection helvétique depuis la retraite internationale de Diego Benaglio. Petit par la taille – pour un gardien, entendons-nous bien – mais grand par le talent, celui qui sera l’un des plus petits gardiens du tournoi défendra les filets de la Nati, comme il le fait depuis maintenant près de 10 ans.

Yann Sommer fait souvent figure de gendre idéal, mais il est surtout un excellent gardien de but. Calme, posé, il compense son déficit de taille par un très bon placement, des prises de décisions de qualité et un jeu au pied exquis, du gauche comme du droit. Une valeur sûre du poste.

Ce qui a révélé Yann Sommer aux yeux du grand public et de son sélectionneur national ? Une prestation XXL face à un des plus grands clubs d’Europe, le Bayern Münich, sur la plus belle scène européenne – comprenez la Ligue des Champions –, le tout à seulement 23 ans, en huitième de finale aller de la compétition. Un contexte de choix pour se mettre en valeur et démontrer toutes les qualités qu’on lui connaît. Les mots d’Heiko Vogel, alors entraîneur des bâlois à l’issue de la victoire des siens (1-0) résonnent encore aujourd’hui comme une prédiction : « La performance de notre gardien Yann Sommer ? La classe mondiale, tout simplement. Il n’y pas d’autre mot. »

Epargné par la pandémie de covid-19, le portier du Borussia Mönchengladbach – club qu’il a rejoint à l’été 2014 – a participé à la quasi-intégralité des rencontres de Bundesliga. Forfait lors de la 11e journée en raison d’une blessure aux adducteurs, il manque à l’appel lors des 29e et 30e journées, la faute à un carton rouge reçu dès la 13e minute face au Hertha Berlin. Il fait son retour sur les terrains dès la 31e journée, le temps de réaliser son 7e clean sheet de la saison en championnat.

Si son équipe ne termine qu’à une modeste 8e place en Bundesliga, Yann Sommer n’a pas chômé cette année, réalisant 62,69% d’arrêt sur les 126 frappes cadrées qui lui auront été proposées au cours des 30 rencontres qu’il a disputées. Sur le vieux continent, Sommer et les siens sont parvenus à s’extirper d’un groupe de Ligue des Champions compliqué composé du Real Madrid, champion d’Espagne, de l’Inter Milan, récemment sacrée championne d’Italie, et du Shaktar Donetsk. Malheureusement pour le portier helvétique et ses coéquipiers, ils sont éliminés de la compétition dès les huitièmes de finale par Manchester City, récent bourreau du Paris Saint Germain en demi-finale.

Le coeur a ses raisons que la raison n’ignore pas toujours

Pour accompagner le portier helvétique du Borussia Mönchengladbach, Vladimir Petković, sélectionneur national, devrait compter sur Yvon Mvogo, dernier rempart du PSV Eindhoven. Né à Yaoundé au Cameroun, il rejoint la Suisse à l’âge de 6 ans. Contacté par la fédération camerounaise pour défendre les filets des Lions Indomptables lors de la Coupe du monde 2014, il reste fidèle au pays qui l’a vu grandir et décline la proposition africaine. Choix du coeur pour celui qui a porté les couleurs de la Suisse dans toutes les catégories depuis les moins de 15 ans et qui sera appelé quelques mois plus tard par le sélectionneur, en octobre 2018.

Comptant aujourd’hui 3 sélections avec la Nati, Mvogo a participé à 33 des 34 rencontres de championnat de son équipe, vice-championne des Pays-Bas, gardant ses buts inviolés à 11 reprises. Sur le continent, malgré 2 clean sheet de leur gardien bi-national, le PSV Eindhoven n’a pas su sortir d’un groupe d’Europa League composé de Grenade, le PAOK Salonique et Nicosie. Un parcours décevant pour le club néerlandais et une opportunité manquée de voir Mvogo s’illustrer plus avant dans la compétition.

Deux portiers pour un ticket

Enfin, c’est dans le championnat de France de Ligue 1 que Vladimir Petković devrait aller chercher un 3e gardien pour compléter son trio de portiers. Ainsi, même si Gregor Kobel, gardien du VFB Stuttgart, apparaît dans la pré-liste du sélectionneur national, c’est bien Jonas Omlin, portier de Montpellier et international à deux reprises, qui semble être le candidat idéal.

Arrivé l’été dernier du côté de La Paillade, le dernier rempart du club héraultais a disputé 31 rencontres cette saison, manquant à l’appel lors des 9e et 10e journées en raison d’une blessure musculaire, des 22e et 23e journées pour cause de suspension suite au carton rouge reçu en moins de 20 minutes face au Paris Saint Germain, ainsi que lors des deux dernières rencontres de championnat disputées (la 38e journée reste à jouer, ndlr), deux matchs pour lesquels il n’a pas été convoqué avec le groupe par son entraîneur Michel Der Zakarian.

 


LA FICHE DU TITULAIRE

Yann Sommer Suisse Gardien de But

YANN SOMMER
Club :
Borussia Möchengladbach (Bundesliga)

Âge : 32 ans
Né le : 17 décembre 1988, à Morges (Suisse)
Taille : 1m83
Poids : 81
Pied : droit
Main : droite
Gants : Puma Future Grip NC

Sélections : 60
1ère sélection : 30 mai 2012 (Suisse – Roumanie : 0-1)


photo : hola.com


VOUS AVEZ MANQUE LES EPISODES PRECEDENTS ?  PAS DE PANIQUE, ILS SONT JUSTE ICI…

Egalement dans le groupe A :

 

Rejoins la communauté
Articles récents
Si tu souhaites recevoir du contenu exclusif, souscris à ma newsletter :
Haut de la page
Partages