Blog


4 June 2021


J-7 avant l’Euro. Un an que toute la planète football assiste à la grande-messe du football européen. 24 équipes, 72 gardiens, Main Opposée vous propose de découvrir jour après jour ceux qui défendront les couleurs et les filets de leurs pays lors de la compétition pour tenter de détrôner le Portugal de Rui Patricio, tenant du titre. Aujourd’hui, la Suède.

Demi-finaliste chez elle en 1992, la Suède s’est qualifiée pour l’Euro en compagnie de l’Espagne – qu’elle retrouvera au premier tour, hasard du tirage au sort encore une fois -, de la Norvège, de la Roumanie, des Îles Féroés et de Malte. Pour leur 7e participation, la 6e d’affilée, les compatriotes de Zlatan Ibrahimovic devront faire sans la star, blessée, mais il est bon de rappeler que les suédois avait fait bonne figure en coupe du monde il y a 3 ans alors que le Z n’était déjà pas là, comme l’avait pressenti Karl-Johan Johnsson dans nos colonnes quelques semaines avant la compétition.

Placés dans le groupe E, les Blågult (bleu et jaune) affronteront au premier tour l’Espagne donc, mais également la Pologne ainsi que la Slovaquie. Une mission à la portée du sélectionneur national Janne Andersson qui a annoncé sa liste pour l’Euro et tranché concernant son trio de portiers. Les filets suédois seront sous la protection de Robin Olsen, Karl-Johan Johnsson et Kristoffer Nordfeldt.

PAS BESOIN DE BATMAN QUAND ON A ROBIN…

Gardien de but de l’AS Roma, Robin Olsen, arrivé dans la ville éternelle au mois d’août 2019 n’a pas encore eu le temps de goûter la pelouse du Stade Olympique. Prêté d’entrée à Cagliari, il est revenu l’été dernier pour mieux être prêté cette saison en Premier League, du côté d’Everton.

Numéro 2 derrière Jordan Pickford, il ne quitte le banc qu’à de rares reprises en championnat, sept très exactement. Il est ainsi titulaire à domicile face à Fulham et Crystal Palace, et prend place dans les buts d’Everton sur les terrains de Newcastle, Leicester, Leeds, Manchester United et Brighton. Bilan : 2 victoires, 3 nuls, 2 défaites et, à titre personnel, 9 buts encaissés pour 2 clean sheet face à Leicester et Brighton.

Le portier d’un mètre 96 profite cependant de la FA Cup pour rattraper le temps perdu et profiter des gazons anglais. Titulaire lors des 3, 4, et 5e tour de la compétition, Robin Olsen s’offre un clean sheet et du temps de jeu en bonus. En effet, Everton ne parvenant à se défaire de Rotherham et Tottenham dans le temps imparti, le dernier rempart suédois a donc eu le droit à 30 minutes de plus à chaque fois, sans jamais passer par la fatidique séance des tirs au but. Malheureusement pour lui, son entraineur se passe de ses services pour affronter Manchester City en demi-finale, alignant le jeune João Virgínia et c’est donc depuis chez lui qu’il voit son équipe, impuissante, s’incliner 2-0 face aux hommes de Guardiola. Titulaire au 1er tour de la Carabao Cup pour affronter Manchester United, le portier à la double nationalité suédo-danoise et son club ne réalisent pas de miracle et s’inclinent, également 2-0.

Onze matchs avec son club, pas de quoi pavoiser mais le gardien de 31 ans a su malgré tout rester dans les petits papiers de son sélectionneur national. Avec 43 sélections au compteur depuis janvier 2015, il a disputé sept des douze matchs de la saison de son équipe nationale comme titulaire, prenant place sur le banc à quatre reprises et ne manquant à l’appel qu’une seule et unique fois, au mois de novembre, en amical face aux danois. Il devrait donc sans difficulté occuper le poste de numéro 1 durant l’Euro, lui qui a réalisé 22 blanchissages en équipe nationale, soit 51% des matchs qu’il a disputés avec le maillot suédois sur le dos. Des statistiques de super-héros.

“Confiance accordée n’empêche point méfiance mesurée”

Si Robin Olsen semble assuré de disputer le match d’ouverture des suédois dans le tournoi, il n’en reste pas moins qu’il a peu joué cette année et comme le dit le proverbe suédois, pour le sélectionneur national, “confiance accordée n’empêche point méfiance mesurée” et il emmène avec lui deux gardiens, certes moins côtés, pour seconder le natif de Malmö.

Premier compagnon de cordée face à l’Everest qui attend la Suède pour remporter l’Euro, Karl-Johan Johnsson, l’ancien guingampais  aujourd’hui portier du FC Copenhague, 4e du championnat local à 10 points de Bröndby. Titulaire toute la saison régulière, il a disputé les 22 rencontres de championnat, ne signant que 5 cleansheet et encaissant 33 buts.

C’est en revanche sur le banc qu’il assiste aux 9 premières matchs de la seconde partie de saison, laissant sa place à Grytebust dans les buts de Copenhague. L’ultime rencontre sera pour Johnsson qui doit s’incliner à deux reprises face au Randers FC (2-1).

C’est également sur le banc qu’il débute la coupe nationale, son club s’imposant 2-1 sur le terrain de Avarta. S’il retrouve sa place en huitièmes de finale, il ne peut empêcher l’élimination de son équipe face au FC Midtjylland. Un but partout au bout de 9 minutes de jeu, score qui ne changera pas jusqu’à la terrible séance des tirs au but où Johnsson ne parvient pas à détourner une seule des 6 tentatives de ses adversaires. 6 tirs au but à 5, fin de l’aventure en coupe pour Johnsson et Copenhague.

L’Europe ne lui sera pas plus favorable. Après deux tours de qualification victorieux, dont un blanchissage pour le portier de 31 ans, mais le troisième et dernier tour sera celui de trop, défaite 1-0 et adieu vieux continent. Johnsson le retrouvera cet été avec sa sélection nationale, en espérant un bien meilleur dénouement.

Sans club, mais en sélection à l’Euro

Enfin, pour compléter le trio du sélectionneur suédois, Kristoffer Nordfeldt, 31 ans et titulaire cette saison dans les buts du Genclerbirligi Ankara, 20e et avant-dernier du championnat turc. Auteur de 4 cleansheet – dont deux face à Konyaspor -, il a encaissé la bagatelle de 65 buts en 36 matchs mais en terminant à ce classement, il aurait fallu un bug informatique pour que ses statistiques personnelles soient plus enthousiasmantes. En coupe de Turquie, Kristoffer ne dispute pas la moindre minute. Pire, il n’est même pas dans le groupe pour les deux rencontres qu’aura disputé Ankara dans la compétition.

En fin de contrat, le portier d’un mètre 90 est aujourd’hui libre mais a conservé malgré tout la confiance du sélectionneur au sein du groupe suédois comme il a pu le prouver en titularisant Nordfeldt par deux fois durant les éliminatoires de la coupe du monde 2022 disputés au mois de mars, deux rencontres durant lesquels il avait conservé sa cage inviolée. Le rôle de numéro 3 suédois lui va donc comme un gant et nul doute qu’il s’y consacrera corps et âme pour rendre à son sélectionneur national la confiance accordée.


LA FICHE DU TITULAIRE

Robin Olsen

ROBIN OLSEN
Club:
  Everton (Premier League)

Âge : 31 ans
Né le : 8 janvier 1990, à Malmö (Suède)
Taille : 1m98
Poids : 86 kilos 
Pied : droit
Main : droite
Gants : Nike

Sélections : 42
1ère sélection : 15 janvier 2015 (Suède – Côte d’Ivoire : 2-0)


Photo : Skysports


VOUS AVEZ MANQUE LES EPISODES PRECEDENTS ? PAS DE PANIQUE, ILS SONT JUSTE ICI…

Egalement dans le groupe E :

  • Espagne
  • Pologne (à suivre)
  • Slovaquie (à suivre)

Dans le groupe A: 

Dans le groupe B:

Dans le groupe C:

Dans le groupe D :

Rejoins la communauté
Articles récents
Si tu souhaites recevoir du contenu exclusif, souscris à ma newsletter :
Haut de la page
Partages