Blog


27 May 2021


J-15 avant l’Euro. Un an que toute la planète football attend la grand-messe du football européen. 24 équipes, 72 gardiens, Main Opposée vous propose de découvrir jour après jour ceux qui défendront les couleurs et les filets de leurs pays lors de la compétition pour tenter de détrôner le Portugal de Rui Patricio, tenant du titre. Aujourd’hui, l’Ukraine.

Placée dans un groupe de qualification regroupant le Portugal, la Serbie, le Luxembourg et la Lituanie, l’Ukraine a terminé en tête devant à la faveur de 6 victoires et 2 nuls, laissant la seconde place au tenant du titre. Andriy Shevchenko, l’illustre buteur de la sélection ukrainienne devenu sélectionneur national, a communiqué une liste élargie dans laquelle on retrouve 4 gardiens. A-t-il été échaudé par les cas de coronavirus au sein de son équipe, on se souvient qu’il avait dû demander à son entraineur de gardiens de prendre place sur le banc de touche face aux Bleus de Didier Deschamps au mois d’octobre en raison du forfait de trois de ses gardiens, touchés par la pandémie. Dans le doute, mieux vaut ne pas jouer avec le feu et se souvenir de ce proverbe ukrainien : “une mouche ne se pose point sur une marmite d’eau bouillante”, et face au défi qui attend la sélection ukrainienne dans le groupe C, la prudence est de mise.

FAITES VOS JEUX

Bien malin celui qui pourrait dire avec une certitude absolue le nom du gardien qui gardera les filets de la sélection ukrainienne cet été. Bien entendu, le premier nom qui vient à l’esprit est celui d’Andriy Pyatov, 36 ans et 96 sélections. Le portier du Shakhtar Donetsk est tout simplement LA référence locale dans les buts depuis 15 ans et sa première sélection face à l’Espagne malgré une lourde défaite (4-0). La place de titulaire lui semblait donc acquise, lui qui a disputé l’intégralité des rencontres de qualification avec brio, ne concédant que 4 buts en 8 matchs : deux face à la Serbie, un face au Portugal et au Luxembourg. Oui mais voilà, le covid-19 est passé par là, a repoussé d’un an le tournoi, et mis à mal le règne du portier d’un mètre 90.

Ainsi, le dernier rempart du Shakhtar a commencé la saison sur le banc avant de débuter sa saison lors de la 3e journée de championnat. Malheureusement, la pandémie passe par là et il est placé à l’isolement et perd sa place le temps d’un match. Retour sur le terrain lors de la 8e journée, le temps de réaliser un arrêt face aux deux frappes cadrées qui lui sont proposées et Pyatov doit retourner s’asseoir sur le banc, encore une fois le temps d’un match. Bis repetita pour le natif de Kirovograd, qui réalise une fois de plus un 50% lors de la 10e journée et retourne s’asseoir sur le banc, mais cette fois pour de bon. Après seulement 4 matchs en tant que titulaire et un taux d’arrêt de 75% (8 arrêts sur 12 frappes cadrées), il ne remettra plus les gants en championnat. Côté coupe nationale, pas grand chose à se mettre sous la dent pour celui qui porte le brassard de capitaine, puisque son club est défait par le club d’Agrobiznes Volochysk après prolongation en quart de finale de la compétition (1-0). Son statut lui permettra-t-il de garder une dernière fois les buts de l’Ukraine lors d’une grande compétition ? Rien n’est moins sûr…

UN GAMIN QUI GRANDI VITE

Si Pyatov n’a pas pu s’exprimer autant qu’il l’aurait souhaité cette saison, la faute en revient à Anatoliy Trubin, 19 ans, portier du Shakhtar Donetsk lui aussi. Après avoir grandit dans l’ombre de son illustre aîné, le jeune gardien prend ses aises et bouscule la légende pour se faire un nom à son tour. En championnat, nous l’avons vu, il s’est imposé dans les buts du club de sa ville natale, ne laissant que des miettes à son aîné. Bilan : Trubin dispute 21 matchs, ne concède que 15 buts et réalise 10 clean sheet, permettant à son club de terminer 2e du championnat. Nul doute qu’il bénéficie des précieux conseils d’Andriy mais à cet âge, il faut bien avouer que c’est prometteur et plutôt inquiétant pour Pyatov dans son optique d’être titulaire cet été. D’autant que le gamin a également accaparé les minutes de temps de jeu en Ligue des Champions dans un groupe relevé composé du Real Madrid, de l’Inter Milan et du Borussia Mönchengladbach. Troisièmes du groupe et reversés en Europa League, les coéquipiers de Pyatov et Trubin ne pourront rien faire face à l’AS Roma et quitte la compétition à l’issue des huitièmes de finale. La lueur d’espoir pour Pyatov ? Anatoliy Trubin ne compte jusqu’à présent que 2 sélections en équipe nationale. Peut-être est-il encore un peu vert dans la tête du sélectionneur national pour lui confier les clés de la maison, mais l’histoire serait belle, et comme le veux le proverbe ukrainien, “un joli rêve est plus doux que le miel”. 

UN CHAMPION AMBITIEUX

Pyatov symbole du passé, Trubin symbole du futur, et si Andriy Shevchenko misait sur le gardien de l’actuel champion d’Ukraine. Georgiy Bushchan, portier du Dynamo Kiev, pourrait bien griller la politesse à ses comparses. Titulaire à 23 reprises, il doit s’absenter lors des 8e et 9e journées de championnat en raison du covid-19 et le temps pour son équipe de concéder sa seule et unique défaite de l’exercice. Auteur de 13 clean sheet et n’encaisssant que 11 buts, le gardien de but formé au Dynamo Kiev a également pu se mettre en évidence sur le vieux continent. Reversés en Europa League après avoir fini 3e d’un groupe de Ligue des Champions regroupant le FC Barcelone, la Juventus Turin et Ferencváros, les coéquipiers de Bushchan éliminent le FC Bruges avant de tomber face au futur vainqueur de l’épreuve, Villareal (2-0 ; 0-2). Appelé à 5 reprises par le sélectionneur national depuis le mois d’octobre, le portier de 26 ans rêve lui aussi de détrôner Pyatov et de s’installer dans les buts de la sélection ukrainienne avant que le jeune Trubin ne joue les trublions et ne le condamne à jouer les sparring partner.

UN DERNIER AS DANS LA MANCHE

Nous le disions en introduction, Andriy Shevchenko a préféré voir large pour concocter sa première liste et pré-sélectionner également Andryi Lunin, portier du Real Madrid. S’il a pu dire au revoir à Zidane qui vient d’annoncer son départ du club merengue, il est peu probable qu’il puisse dire bonjour à l’Euro. Assis sur le banc du Real a admirer les performances de Thibaut Courtois, il n’a disputé en tout et pour tout que 120 minutes de jeu dans la saison, le temps pour le CD Alcoyano, club de Segunda B (l’équivalent du championnat national français), de créer l’exploit en éliminant les troupes de Florentino Perez après prolongation. S’il représente le futur de la sélection ukrainienne avec Trubin, il semble encore loin de l’Euro, et du poste de titulaire en sélection.


LA FICHE DU TITULAIRE

Pyatov gardien de but ukraine euro 2020 euro 2021

ANDRIY PYATOV
Club : Shakhtar Donetsk (Premier-Liha ukrainienne)

Âge : 36 ans
Né le : 28 juin 1984, à Kirovograd (Ukraine)
Taille : 1m90
Poids :  78kilos
Pied : droit
Main : droite
Gants : Uhlsport

Sélections : 96
1ère sélection : 5 juin 2006 (Ukraine – Libye: 3-0)


Photo : Sportschau


VOUS AVEZ MANQUE LES EPISODES PRECEDENTS ?  PAS DE PANIQUE, ILS SONT JUSTE ICI…

Egalement dans le groupe C :

  • Pays-Bas
  • Autriche (à suivre)
  • Macédoine du Nord (à suivre)

Dans le groupe A : 

Dans le groupe B :

Rejoins la communauté
Articles récents
Si tu souhaites recevoir du contenu exclusif, souscris à ma newsletter :
Haut de la page
Partages