Blog


17 October 2022


C’était une évidence. Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne, du championnat d’Espagne, de la Ligue des Champions et de la Supercoupe d’Europe avec le Real Madrid, décisif dans l’obtention de chacun de ces trophées, Thibaut Courtois a logiquement remporté, doux euphémisme, le Trophée Yachine 2022 lors de la 66e cérémonie du Ballon d’Or ce lundi 17 octobre au Théâtre du Châtelet à Paris.

Thibaut Courtois, lauréat du Trophée Yachine 2022 (source : Real Madrid)
Thibaut Courtois, lauréat du Trophée Yachine 2022 (source : Real Madrid)

SEUL AU MONDE

La liste des nominés n’était pourtant pas composée d’illustres inconnus, mais face aux performances de Thibaut Courtois dans les buts de la Casa Blanca, Alisson Becker (Liverpool), Yassine Bounou (Séville FC), Ederson (Manchester City), Hugo Lloris (Tottenham), Mike Maignan (AC Milan), Édouard Mendy (Chelsea), Jan Oblak (Atlético de Madrid), Kevin Trapp (Eintracht Francfort), ou même Manuel Neuer (Bayern Munich) sont passés du rôle d’acteurs à celui de spectateurs tant Courtois a, tout au long de l’année, survolé les débats. Comme l’immense Lev Yachine en son temps, le gardien du Real Madrid a tout simplement été stratosphérique.

Homme du match de la finale de la Ligue des Champions au mois de mai dernier, compétition durant laquelle le géant Belge aura réussi la bagatelle de 54 arrêts décisifs, un record, dont 9 pour la seule finale face aux Reds de Liverpool, autre record. Thibaut Courtois n’en finit plus d’affoler les compteurs, laissant ses confrères gardiens de but le regarder s’envoler dans les hautes sphères de la performance d’exception, avec une régularité frisant l’indécence tant il a réduit à néant les efforts des attaquants du championnat espagnol et du vieux contient.

Sollicité sur 217 frappes et lors de 47 duels tout au long des 55 matchs qu’il aura disputé lors de l’exercice 2021-2022, Girafa aura fait les bons choix à 260 reprises, soit dans 98,48% des cas, se révélant 108 fois décisif et ne pouvant être incriminé qu’à 4 reprises sur l’ensemble de la saison. Tout simplement hallucinant, extraordinaire, et surtout à nul autre pareil dans le grand livre d’histoire des portiers. Non, vraiment, cette année, pas un seul portier pour le concurrencer.

LE FRUIT DU TRAVAIL

Mais les performances de Courtois ne doivent rien au hasard. Si Thibaut succède à Allison Becker, premier récipiendaire de cette distinction en 2019, et Gianluigi Donnarumma, sacré l’année passée, il le doit avant toute chose à son travail.

Si le portier du Real Madrid semble infranchissable sur sa ligne et injouable en face-à-face, c’est notamment dans la qualité de son jeu au pied que Courtois soulève les foules averties. Véritable onzième joueur de champ lorsque son équipe est en possession du ballon, il est aussi à l’aise pied droit que pied gauche et peut jouer aussi bien court que long selon ce qu’exige la situation. Il n’hésite pas non plus à quitter sa ligne pour créer de nouvelles lignes de passes et offrir des solutions à ses partenaires, permettant ainsi à sa défense de se dégager de la pression.

Contacté par Main Opposée, Thierry Barnerat, instructeur FIFA et vidéo-analyste de Courtois depuis deux ans, s’est également réjouit de cette distinction qui vient couronner l’année exceptionnelle du natif de Brée : “C’est la juste récompense de son immense travail. Thibaut a amplement mérité cette distinction après une telle saison et j’en suis véritablement très heureux pour lui.”

Courtois bénéficie des conseils de Thierry Barnerat depuis près de 2 ans, avec grande réussite (source : KeepExpert)
Courtois bénéficie des conseils de Thierry Barnerat depuis plusieurs saisons, avec grande réussite (source : KeepExpert)

ET MAINTENANT ?

Avec l’obtention de ce prix Yachine, Thibaut Courtois est aujourd’hui justement reconnu comme LA référence dans les buts à l’heure actuelle. Multi-titré durant la saison, décisif à chaque match, il est, avec Karim Benzema, l’un des artisans principaux de l’exceptionnelle saison réussie par le Real Madrid et il aurait été impensable de ne pas le voir recevoir ce prix aujourd’hui. A présent sur le toit du monde des portiers, Thibaut sait que le plus dur n’est pas d’atteindre les sommets mais d’y rester.

Actuellement handicapé par une sciatique, le natif de Brée n’a pu aider ses coéquipiers à vaincre le FC Barcelone hier après-midi mais il le sait, un autre objectif arrive en cette fin d’année : la Coupe du Monde au Qatar pour laquelle, bien évidemment, on espère que Thibaut Courtois pourra rapidement retrouver les terrains pour continuer d’enchanter la planète foot de ses arrêts et envolées, mais aussi parce qu’il est celui qui, à chaque apparition cette saison, a su redorer le blason des portiers et rendre au poste de dernier rempart son caractère décisif dans la réussite collective de toute une équipe. Chapeau, et merci Thibaut !


Photo de couverture : Real Madrid

News Feeds
Rejoins la communauté
Articles récents
Si tu souhaites recevoir du contenu exclusif, souscris à ma newsletter :
Haut de la page
Partages