Blog


9 May 2021


Deuxième choc dans cette 35e journée de Liga, décisive pour le titre. Après le nul entre Barcelone et l’Atletico Madrid, le Real Madrid recevait le FC Séville avec un objectif clair : prendre la tête de ce championnat à 3 journées de la fin et rebondir après l’élimination en Ligue des Champions dans la semaine face à Chelsea. En effet, en cas de victoire le Real reviendrait à égalité avec l’Atletico à 77 points en tête du championnat et serait leader du fait de la différence particulière. Séville, légèrement décroché après avoir perdu la semaine dernière face à Bilbao (1-0) voulait, pour sa part, revenir au contact du podium et à 4 point de l’Atletico.

Dans les cages, deux des meilleurs gardiens en Europe cette saison et sur le podium de la course pour le trophée Zamora. Du côté madrilène, Courtois après une première saison difficile en 2018-2019, est devenu depuis deux saisons un véritable pilier de la maison blanche. C’est notamment grâce à lui que le Real est encore à la lutte pour le titre après une saison difficile pour la défense madrilène. Du côté sévillan, c’est Bono qui est titulaire depuis le début de saison. Une première saison du côté de l’Andalousie avec ces responsabilités pour le marocain qui est une réelle réussite. Il a même inscrit un but.

Malgré leurs bonnes saisons respectives, ce n’a pas vraiment été un match de gardiens. 4 buts, aucune énorme parade et surtout des décisions arbitrales qui feront peut être jaser au delà des Pyrénées. Un match nul 2-2 qui ramène toutes les équipes dans leurs situations d’avant cette journée qui s’annonçait fatidique mais qui ne l’a pas été. Il reste 3 journées et l’Atletico possède toujours deux points d’avance sur le Real et le Barça. Une fin de saison très tendu où le moindre faux pas pourrait être fatal.

Loading...

Loading…

Rejoins la communauté
Articles récents
Si tu souhaites recevoir du contenu exclusif, souscris à ma newsletter :
Haut de la page
Partages