Blog


20 April 2017


Après avoir fait passer Paris à la Trapp(e) à l’issue d’une fin de match entrée dans la légende, Marc-André Ter Stegen espérait se partager le boulot avec la MSN pour un nouveau miracle. Après la lourde défaite du match aller (3-0, ndlr), c’est toute la Catalogne qui appelait à une nouvelle remontada, mais soyons honnêtes, l’ambitieux projet avait du plomb dans l’aile avant même le coup d’envoi, car même si tout est possible dans le football, un miracle par définition n’arrive qu’une seule et unique fois.

Toujours bien placé derrière sa BBC déterminée à faire valoir le sens tactique d’un pays quadruple champion du monde, Buffon n’a pas eu le temps d’ouvrir son habituel club de lecture (voir par ailleurs) tant les vagues catalanes ont déferlées sur le navire turinois et bien que Buffon ait vu des sacs de ballons entiers passer au-dessus ou à côté, il n’a pas tremblé lorsqu’il fallut écoper comme sur cette frappe au premier poteau de Messi que Gigi retourna à l’envoyeur à la demi-heure, en plein temps fort barcelonais. Capitaine à la barre dans la tempête du Camp Nou, la sérénité de Buffon déteint sur ses hommes et lorsque – oh sacrilège – Mascherano parvient à échapper à leur vigilance, c’est encore le natif de Carrare qui s’impose pour s’offrir un nouveau clean sheet européen, son 62e en 148 matchs, aller-retour s’il vous plaît.

Tout est possible dans le football, ou presque, et ce sera le MO de la fin. Peut-être Gianluigi encaissera-t-il un 3e but au cours des demies dans cette Ligue des Champions, mais au Camp Nou ce mercredi l’adage bien connu à pris un sacré coup de vieux, car n’en déplaise à Marc-André et aux “Culés” : face à Buffon, on remonte nada.

Sur le pelouse du Camp Nou, Buffon s'est offert un 62e clean sheet européen - photo : Reuters
Sur la pelouse du Camp Nou, Buffon s’est offert un 62e clean sheet en 148 matchs européens  – photo : Reuters

photo de couverture : Reuters

News Feeds
Rejoins la communauté
Articles récents
Si tu souhaites recevoir du contenu exclusif, souscris à ma newsletter :
Haut de la page
Partages