Blog


31 May 2017


Sa moustache et sa queue de cheval ainsi que ses arrêts de classe et quelques boulettes, l’ont fait connaître à travers l’Europe entière. David Seaman tout le monde le connaît ou en a entendu parler. Les plus jeunes le connaissent sûrement pour ce coup franc encaissé de Ronaldinho en quart de finale du mondial coréo-japonais en 2002 et qui verra le sacre des brésiliens. Les moins jeunes se diront qu’aux cotés de Banks et Shilton, Seaman représente l’élite de ce que l’Angleterre a fourni comme gardiens.

Les débuts

Tout comme John Lukic, dont nous reparlerons, Seaman démarre sa carrière à Leeds à une heure à peine de son fief natal de Rotherham. Il signe en tant qu’aspirant en 1981 mais ne disputera aucun match. A 19 ans, il a besoin de temps de jeu et ce sera en 4ème division, l’actuelle League Two, qu’il fera ses armes. Peterborough met 4000 livres sur la table pour s’attacher ses services.

Il participe aux très bonnes performances de son club, 7ème et 9ème en 1983 et 1984, des clubs plus huppés commencent à s’intéresser à lui, et après 106 matchs au dernier échelon professionnel, Birmingham l’embauche pour 100 000 livres et lui donne l’opportunité à 21 ans de découvrir la deuxième division, son ascension ne fait alors que commencer.

David Seaman à ses débuts
David Seaman à ses débuts

L’envol

A Birmingham, l’Angleterre découvre ce jeune gardien inconnu qui s’impose sur les différents terrains du royaume. Ses qualités et son assurance dans sa surface permettent au club du nord de l’Angleterre de finir meilleure défense avec seulement 33 buts encaissés en 42 matchs et d’être vice champion d’Angleterre de deuxième division, Birmingham va alors vivre sa 50ème division dans l’élite du football anglais, et le 24 aout 1985, à presque 22 ans, il découvre la première division,  ancêtre de l’actuelle Premier League sous la houlette de Ron Saunders avec qui il connaîtra la consécration.

Cependant la saison est difficile et son premier match contre Chelsea se solde par une défaite 2-0, les Blues de Birmingham finiront 21ème sur 22  avec seulement 8 victoires et seront relégués un an après leur accession dans l’élite.

Seaman avec son équipe de Birmingham
Seaman avec son équipe de Birmingham

La confirmation

Cependant, Seaman ne rejouera pas en deuxième division puisqu’il signe aux Queens Park Rangers après 84 matchs avec Birmingham ou il s’est fait un prénom. A 23 ans, il va alors commencer à s’imposer en Premier League .

Après une première saison à la 16ème place, les Rangers réalisent la belle performance de se classer 6ème lors de l’édition suivante, la consécration arrive alors pour Seaman qui enfile pour la première fois le maillot des Three Lions le 16 novembre 1988 contre l’Arabie Saoudite à 25 ans ; la première de ses 75 sélections.

Après 175 matchs avec les Rangers, il signe à Arsenal le 18 mai 1990 pour 1,3 millions de livres.

Arsenal et la consécration

A Arsenal, John Lukic est titulaire incontestable dans le 11 de George Graham qui a fini champion lors de la dernière journée à Anfield en 1989 au terme d’un scénario rocambolesque.

Dans les travées d’Highbury résonneront alors des chants à la gloire de Lukic. George Graham dira alors que pour lui « Lukic est un des 3 meilleurs gardiens du pays mais que Seaman est le meilleur ». La suite ne pouvait que lui donner raison.

A l’époque, la somme payée par Arsenal est la plus grosse indemnité de transfert pour un gardien anglais. Aucun entraîneur d’Arsenal n’avait payé autant lors d’un transfert, même pas pour Ian Wright, le deuxième meilleur buteur actuel de l’histoire du club.

Le 25 août 1990 il fait ses débuts en championnats pour les Gunners lors d’une victoire 3-0 à Wimbledon, équipe phare des années 90 avec son crazy gang. Dés sa première saison il remporte son premier titre de champion d’Angleterre en réalisant 23 clean sheets et ne concédant que 18 buts, Arsenal ne subira d’ailleurs qu’une seule défaite lors de cette saison historique.

Seaman remporte son premier trophée
Seaman remporte son premier titre de champion

Le titre ne reviendra plus à Highbury avant ce fameux doublé coupe-championnat en 1998, mais entretemps Seaman raflera une coupe des vainqueurs de coupe en 1994 contre Parme pourtant donné favori. Une Cup et une League cup en 1993 ainsi qu’un Community Shield en 1991.

C’est à cette époque que commencera à résonner le fameux « To the Arsenal one nil » en référence à la solidité défensive des gunners due à leur arrière garde anglaise ; Seaman, Winterburn, Bould, Adams et Dixon ; et leur capacité à gagner sur la plus petite des marges 1-0

 

En 1995, Arsenal défend son titre à Paris contre Saragosse, la première grosse erreur de Seaman va alors arriver ; après avoir arrêter trois tirs aux buts en demies contre la Sampdoria, il encaisse à la dernière minute une volée de Nayim depuis le milieu de terrain.

 

S’ensuit alors l’Euro 96 au royaume de sa majesté ou les Lions se hissent en demi-finale avec notamment deux penaltys arrêtés par Seaman ; contre l’Ecosse et l’Espagne. La Coupe du monde 98 les verra finir 8ème de finaliste face à l’Argentine avec ce fameux incident Beckham-Simeone.

1998 c’est également l’année ou Seaman découvre la plus prestigieuse des compétitions européennes ; la Champions League à presque 35 ans contre le RC Lens sous le houlette d’Arsène Wenger.

En 2002, il réalisera un second doublé coupe-championnat.

Vient la coupe du monde pour laquelle les Lions ont fini premiers de leur groupe de qualification. Pour leur entrée dans la compétition, les anglais font match nul 1 partout contre la Suède, ils enchaineront avec une victoire 1 à 0 devant l’Argentine et un nul et vierge devant le Nigéria qui leur permettra de finir deuxième du groupe ex aequo avec la Suède. Aprés avoir terrassé le Dannemark 3 à 0 en huitième, le Brésil se dresse devant eux. L’Angleterre qui n’a rien gagné depuis 66 et la Coupe du Monde au Royaume, possède une génération dorée et beaucoup pensent que celui qui se sortira de ce match de gala sera sur le toit du monde au soir du 30 juin.

Tout commence bien pour Seaman et sa bande. Owen ouvre le score à la 23ème mais Rivaldo égalise dans les arrêts de jeu de la première mi-temps et tout est à refaire.

Cinq minutes aprés le retour des vestiaires, arrive le tournant du match. Faute de Scholes et coup franc désaxé coté droit à 35 mètres ; probablement aucune chance que Ronaldinho tente sa chance, malheureusement, le génie parisien donne au ballon une trajectoire improbable et celui-ci flottera dans les airs pour terminer sa course dans les filets d’un Seaman qui a mal jugé la trajectoire et avait sans doute anticipé un centre.

Seaman encaisse un but de Ronaldinho face au Brésil lors de la Coupe du Monde 2002
Seaman encaisse un but de Ronaldinho face au Brésil lors de la Coupe du Monde 2002

Et meme si le brésilien sera expulsé peu avant l’heure de jeu pour une semelle sur Danny Mills, le mal est fait, l’Angleterre ne reviendra pas.

Terminée la génération des Keown, Fowler, Sheringham et consorts, place à celle des Rooney, Gerrard et autres Lampard.

Seaman aura bien du mal à se relever de cela malgré tout le soutien du spice boy David Beckham aprés le match, tout le royaume lui impute cette élimination.

Beckham tente de consoler David Seaman
Beckham tente de consoler David Seaman

Il lui faut alors repartir de l’avant avec Arsenal. Seaman  approche alors de son 40ème anniversaire et est alors très critiqué. Ses réflexes, son jugement, son anticipation, son niveau sont remis en question, lui qui faisait le bonheur d’Highbury autrefois.

Il va alors prouver à un moment crucial de la saison qu’il est toujours un immense gardien, Arsenal ne conserve pas son titre cette saison-là mais il reste toujours la Cup. Pour David, le renouveau sera cette demi-finale de Cup en 2003 contre Sheffield United à Old Trafford.

Les Gunners mènent 1-0 sur un but de Freddie Ljungberg.

A la 83ème, Seaman sort alors une parade exceptionnelle sur une tête à bout portant.

La suite, Arsenal remportera sa 9ème FA Cup contre Southampton au Millenium de Cardiff sur un but de Robert Pires où Seaman sera encore décisif sur sa ligne .

18578624_129027424322406_468863768_n

Aprés avoir remporté la Cup, qui sera le dernier trophée de son exceptionelle carrière, il s’engage alors à Manchester City, libre de tout contrat après 564 match chez les Gunners.

Il dispute une vingtaine de matchs chez les Sky blues et met fin à sa carrière à 40 ans à cause d’une mauvaise blessure à l’épaule et conseillera à ses dirigeants David James pour le remplacer.

Il honore la dernière de ses 75 sélections – où il aura signé 38 clean sheets – le 16 octobre 2002 avec un nul contre la Macédoine.

Au total David Seaman comptabilise près de 1000 matchs professionnels, 3 titres de champion d’Angleterre, une coupe d’Europe, 4 Cup, une League Cup et une renommée mondiale comme l’un des meilleurs gardiens de l’histoire du football.

Q.Najotte

 

News Feeds
Rejoins la communauté
Articles récents
Si tu souhaites recevoir du contenu exclusif, souscris à ma newsletter :
Haut de la page
Partages