Blog


21 March 2016


Alors qu’Areola était incertain jusqu’à la dernière minute, c’est finalement le revenant Sergio Asenjo qui a tenu tête à Claudio Bravo. Un duel de haute volée avec pas mal de travail pour l’un et pour l’autre mais dans des registres différents. Analyse

Loading...

Loading…

Les gardiens

Sergio Asenjo

Age : 26 ans

Taille : 1m82

Poids : 85kg

Gants : Puma evoPower 1.3 RC SMU

Gants evoPOWER 1.3 RC
                    Gants evoPOWER 1.3 RC
Claudio Bravo

Age : 32 ans

Taille : 1m85

Poids : 84kg

Gants : Adidas Ace Zones Pro Fingertip

Gants Ace Zones Pro Fingertip Vert
            Gants Ace Zones Pro Fingertip Vert

Jeu de relance

Sergio Asenjo

Asenjo s’est montré relativement imprécis dans ses relances au pied. C’était pourtant une des clés importantes pour que Villarreal puisse faire remonter le bloc.
Il avait pourtant 2 points de fixation avec Bakambu et Soldado mais il fut trop irrégulier.

NOTE : 5/10

Claudio Bravo

On tutoie la perfection avec le jeu au pied de Claudio Bravo. Des relances d’une précision à faire pâlir bon nombre de joueurs de champ.
C’est très simple, il n’a perdu aucun ballon lorsqu’il a joué court ou mi-long.
Et pourtant Villarreal avait pour consigne de bloquer les relances sur 6 mètres…
Exceptionnel

NOTE : 8/10

Arrêts

Sergio Asenjo

Match haletant pour le revenant Asenjo. Il fut énormément sollicité comme on pouvait s’y attendre.
D’abord fautif sur le 1er but où il sort de manière hasardeuse, il se rattrape ensuite en gagnant son face-à-face avec Neymar (voir Focus). Malheureusement pour lui, l’arbitre, pas dans un grand jour, décide d’accorder un pénalty au brésilien, qu’il transforme lui-même d’une panenka.
La 2ème mi-temps fut plus heureuse pour le gardien espagnol. Il fut l’auteur d’une parade absolument exceptionnelle face à Neymar en anticipant parfaitement sur sa gauche (60e).
Puis, il se détendit magnifiquement sur une tête de Rakitic, qui lui provoqua des crampes (71e).

NOTE : 6/10

Claudio Bravo

Sollicité dès la 1ère minute de jeu où il dut être réactif pour capter le ballon ayant heurté son poteau, il fut également attentif en jaillissant très vite sur Bakambu à mi-hauteur (6e).
Il effectue un bel arrêt sur la réduction du score du sous-marin jaune, malheureusement pour lui Mathieu n’a pas suivi Bakambu qui conclut de près.
Il est resté solide sur une frappe angle fermé 2 minutes après le but mais ne peut strictement rien sur l’égalisation de Villarreal, car surpris par le but contre son camp de Mathieu.

NOTE : 6/10

Focus

COMMENT SERGIO ASENJO A-T-IL INCITÉ L’ARBITRE À SIFFLER PÉNALTY ?

Qu’on se mette déjà d’accord, Asenjo a gagné son face-à-face contre Neymar sans faire faute. Cependant, après avoir revu l’action, je me suis demandé ce qui avait induit l’arbitre en erreur.
Neymar débordant Asenjo par sa gauche, Asenjo se couche vite au sol, mais au lieu de “tacler” avec son bras gauche, il décide de mettre son bras gauche, comme pour se protéger d’un éventuel choc avec le brésilien. Malheureusement, en utilisant le bras opposé, il prend de la hauteur ce qui vient faire tomber Neymar.
Si Asenjo avait plongé sur sa gauche et s’était jeté dans les pieds du brésilien avec son bras gauche, je mets mon bras gauche à couper que l’arbitre n’aurait pas été induit en erreur par le choc et n’aurait pas sifflé pénalty.
Même si l’erreur vient de l’arbitre, je pense qu’il est toujours préférable de ne pas donner le moindre doute à l’homme en noir dans ce genre de situations.

Jeu aérien

Sergio Asenjo

Coupable d’une mauvaise sortie sur le 1er but alors que le ballon est à mi-hauteur et que ses défenseurs reculent vers lui, il a été très peu sollicité vu le peu de centres côté barcelonais.
Il a néanmoins été attentif sur une longue balle en profondeur plein axe vers Suarez (65e).

NOTE : 4/10

Claudio Bravo

Il n’a rien eu à faire. A noter cependant une réelle volonté de sortir sur chaque phase arrêtée.

NON NOTÉ

Placement

Sergio Asenjo

Rien à signaler

NON NOTÉ

Claudio Bravo

Il s’est montré disponible pour aider ses défenseurs à ressortir proprement.
Auteur d’une très bonne sortie devant Bakambu (28e) de la tête, avec néanmoins un brin de réussite car l’attaquant congolais était à 2 doigts de dévier le ballon.

NOTE : 6/10

Bilan

Sergio Asenjo

Alors que la France entière espérait Areola, c’est finalement Asenjo qui s’est présenté face à l’ogre barcelonais. Après 11 mois d’absence, on sent qu’il a encore besoin de trouver ses repères, notamment sur le 1er but.
Il s’est néanmoins superbement rattrapé avec 3 arrêts de grande classe, décisifs en plus.
La concurrence risque d’être palpitante, surtout qu’Asenjo, un an après sa dernière sélection avec l’Espagne, espère bien jouer les trouble-fêtes avant la sélection finale de l’Euro.

NOTE GÉNÉRALE : 5.5/10

Claudio Bravo

Un match remarquable pour Claudio Bravo qui prouve une nouvelle fois, qu’il est bien le 1er relançeur du FC Barcelone.
Malheureusement, il a été assez peu sollicité en tant que gardien, mais a répondu présent lorsqu’on a fait appel à lui.
Pas aidé par sa défense en 2ème mi-temps qui s’est totalement endormie.

NOTE GÉNÉRALE : 6/10

News Feeds
Rejoins la communauté
Articles récents
Si tu souhaites recevoir du contenu exclusif, souscris à ma newsletter :
Haut de la page
Partages