Blog


9 May 2017


Aujourd’hui, pour ce 9ème numéro de MéMO, nous parlerons d’un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître. Au détriment de sa place de lanterne rouge du championnat de France actuel, le SC Bastia disputait la finale de la Coupe UEFA, la première pour un club tricolore. Bien loin des PSG, OM et autres ASM, les représentants français étaient le Sporting accompagnés du RC Lens.

Après une campagne remarquable, le SCB parvient à se frayer un chemin vers la finale en éliminant tour à tour Newcastle, le Torino ou encore Zurich tandis que leurs compatriotes échouaient en 8ème de finale face aux allemands de Magdebourg.

Formule bien différente d’aujourd’hui, la finale se dispute également en une double confrontation. Opposés aux bourreaux du FC Barcelone, les corses reçoivent donc à l’aller le PSV Eindhoven au stade Armand Cesari. Malgré une partie engagée, il quittent la pelouse avec le score de 0-0 et laisse donc de bons présages pour le match retour.

Emmenés par leur portier Pierrick Hiard, l’homme aux plus de 500 matchs en Ligue 1, les joueurs de Pierre Cahuzac (grand-père de Yannick) sombrent dès l’entrée du match et subissent les attaques néerlandaises. Au bout de 25 minutes de jeu, Hiard s’incline une première fois devant Willy van de Kerkhof qui croise bien sa frappe.

Bastia poussera durant toute la rencontre mais le PSV inscrira deux buts consécutifs à 25 minutes du terme de la rencontre, ruinant ainsi les espoirs des Bastiais mais laissant toutefois une très belle ligne à l’histoire du club corse et de son dernier rempart tricolore (1 sélection).

Rejoins la communauté
Articles récents
Si tu souhaites recevoir du contenu exclusif, souscris à ma newsletter :
Haut de la page
Partages