Blog


4 May 2017


C’est sûrement en 2002 qu’a eu lieu le plus impressionant final pour le titre de première division. Au terme de 33 matchs, l’Olympique Lyonnais figure à la 2ème place du championnat derrière le RC Lens qui ne compte qu’une unité d’avance sur les gones mais qui reste en confiance puisque les nordistes ont tenu la tête du championat durant 22 journées ( sur 34 ). Ironie du sort, les deux équipes s’affrontent pour le titre lors de la dernière journée.

Comptant sur des joueurs comme Govou, Anderson ou encore Juninho, l’OL débute bien la rencontre et ouvre le score par l’intermédiaire du premier nommé à la 7ème minute sur une frappe lointaine au ras du montant gauche. Philippe Violeau doublera la mise au quart d’heure de jeu, bien aidé par une petite faute de main du portier lensois sur sa reprise avant de voir les lensois revenir grâce à Bak dont la reprise à bour portant est déviée juste devant Greg Coupet.

Coupet réalisera un match impeccable par la suite et ce sera au retour des vestiaires que Pierre Laigle trompe pour la 3ème fois Guillaume Warmuz malchanceux sur la frappe et offre la première ligne du palmarès de Grégory Coupet qui sera par la suite un grand artisan de l’hégémonie lyonnaise et surtout l’international français que tout le monde connaît alors qu’il avait (déjà) 29 ans.

News Feeds
Rejoins la communauté
Articles récents
Si tu souhaites recevoir du contenu exclusif, souscris à ma newsletter :
Haut de la page
Partages