Blog


24 April 2017


Grâce à sa victoire 2-0 à domicile contre Montpellier le samedi 22 avril, le PSG est resté au contact de Monaco (80 points chacun avec un match d’avance), et son portier Kévin Trapp a signé un nouveau clean-sheet.

Mais quand son équipe menait 2-0, le gardien allemand a failli provoquer un CSC insolite qui aurait pu remettre en question sa place de titulaire dans les buts parisiens, reprise en cours de saison aux dépends d’Alphonse Aréola.

Après avoir capté un corner à la 51ème minute, Kévin Trapp a dégagé le ballon sur Edinson Cavani, situé deux mètre devant lui. Après avoir frappé le dos de l’Uruguayen, le ballon allait rentrer dans le but parisien mais heureusement Serge Aurier était resté en retrait et a évité le drame.

Cette erreur fait écho aux boulettes de Kévin Trapp la saison passée, qui lui avaient valu plusieurs moqueries sur les réseaux sociaux et dans les travées du Parc des Princes (contre Lyon, les supporters l’acclamaient exagéremment à chaque intervention réussie).
Chroniqueur d’Europe 1 sports, Bruno Roger-Petit affirmait dans un article sur le blog Team de Sport24 du Figaro que “Trapp n’est décidément pas le gardien à la Neuer que Laurent Blanc avait vanté”, et que “la prochaine saison il sera grand temps de mettre fin au pire à Trapp nigaud de l’histoire du PSG”.

Rappelons cependant que Kévin Trapp n’a encaissé que 9 buts en 20 matches de Ligue 1 cette saison, et que Bruno Roger-Petit est un fervent défenseur d’Alphonse Aréola.

News Feeds
Rejoins la communauté
Articles récents
Si tu souhaites recevoir du contenu exclusif, souscris à ma newsletter :
Haut de la page
Partages