Blog


17 February 2016


Le premier volet des 8ème de finale de Ligue des Champions 2016 entre parisiens et londoniens nous aura livré un énorme duel entre Kevin Trapp et Thibaut Courtois. Les 2 gardiens ont été mis largement à contribution et leur performance respective a rendu le match très serré et haletant. Un grand bravo donc à Kevin Trapp et Thibaut Courtois qui m’ont donné énormément d’éléments à analyser lors de ce PSG-CHELSEA.

Jeu de relance

Kevin Trapp :

Trapp nous a montré toute l’aisance qu’il a sur son jeu de relance. Que ce soit au pied ou à la main il a constamment permis à son équipe de repartir proprement.
Au pied, il a opté – avec succès – pour un jeu mi-long sur les côtés. Il a également été capable de relancer court en une touche permettant ainsi au PSG de garder la possession.

NOTE : 8/10

Thibaut Courtois :

Un jeu au pied clairement perfectible pour Courtois qui nous a habitué à mieux. Certainement prisonnier de consignes provenant d’Hiddink, il s’est entêté à vouloir jouer mi-long sur Azpilicueta qui n’a pas la taille pour rivaliser de la tête.
En 2ème mi-temps, lorsque Chelsea était mis sous pression, il a opté pour des relances très longues plein axe que la charnière parisienne s’est régalée à récupérer compte tenu de la petite taille de Willian, Pedro, Hazard ou Oscar.

NOTE : 5/10

Arrêts

Kevin Trapp :

On est pas loin de la copie parfaite pour le gardien allemand ! Auteur d’un arrêt exceptionnel et ultra déterminant à la 22e sur la tête de Diego Costa, il récidiva en 2ème mi-temps avec 2 face-à-face gagnés face à l’hispano-brésilien (48e) et face à Oscar (76e).
Sa déviation sur la barre transversale est sensationnelle dans la mesure où il veut clairement “”volleyer”” la balle au dessus de sa cage.
Ses deux arrêts en 2ème mi-temps sont parfaits car il reste debout, bien compact et ne laisse quasiment aucun solution aux attaquants londoniens.

NOTE : 8.5/10

Thibaut Courtois :

Une multitude d’arrêts pour le gardien belge. Des arrêts assez faciles pour lui vu sa taille mais il a fait le boulot en sortant proprement les nombreuses tentatives parisiennes (à part sur Verratti à la 3e minute qu’il relance plein axe).
Malheureusement sa responsabilité est engagée sur le but de Cavani. Alors que Trapp serait probablement resté debout avec les jambes bien serrées, Thibaut Courtois offre une possibilité à Cavani qui ne s’est pas fait prier pour frapper à ras-de-terre et glisser le ballon entre ses jambes.
Sur le coup-franc, il ne peut absolument rien et doit même en vouloir à Obi Mikel qui se tourne lâchement et dévie le ballon. Cela dit, le placement de son mur à la base est discutable dans la mesure où il ouvre un (trop?) grand angle de frappe à Ibrahimovic afin de se protéger dans le cas où Di Maria venait à contourner le mur par la gauche.

NOTE : 7/10

Jeu aérien

Kevin Trapp :

Il eut peu de centres à aller chercher, mais dès qu’il l’a pu, il a rassuré ses partenaires en allant capter des ballons chauds. Précieux pour casser les temps forts de l’équipe adverse.

NOTE : 7.5/10

Thibaut Courtois :

Très peu de ballon aériens à aller chercher notamment parce que le PSG décida de frapper tous ses corners sortants. C’est à mettre à son crédit car il y a un an à Londres, le géant belge dégoûta les parisiens par sa présence sur chaque corner rentrant. Il obligea donc les parisiens à les frapper sortants ce soir ce qui eut le mérite de supprimer tout danger tant les corners de Lucas et Di Maria ont été mal frappés.

NOTE : 7/10

Placement

Kevin Trapp :

Kevin Trapp nous a habitué à jouer beaucoup plus haut afin de couvrir au mieux la profondeur. Etonnamment, il prend la décision de ne pas sortir sur son duel face à Diego Costa (48e) alors que la passe en profondeur de Willian semble pourtant évidente. Cela l’oblige à jouer le face-à-face qu’il remporte avec brio (voir plus haut).
Pour le reste, pas grand chose à se mettre sous la dent.

NOTE : 6/10

Thibaut Courtois :

S’il est apparu facile sur la quasi-totalité des frappes parisiennes, il le doit en grande partie à son placement, verrouillant toutes les possibilités pour l’artillerie francilienne.
A noter également, une excellente couverture sur une montée de Maxwell (59e) avec un plongeon sur sa gauche car le brésilien n’avait d’autre choix que de centrer.

NOTE : 7/10

BILAN

Kevin Trapp :

Kevin Trapp se savait attendu, il a répondu de la plus belle des manières en sortant son meilleur match sous les couleurs parisiennes.
Recruté pour justement pallier à l’absence de grandes performances de Sirigu lors des grands rendez-vous, il a fait taire une grosse partie des critiques en rendant une copie quasi-parfaite.
Il est le grand bonhomme de la partie avec des arrêts exceptionnels à des moments déterminants de la partie. Le PSG lui doit sa victoire.

NOTE GÉNÉRALE : 8/10

Thibaut Courtois :

Un match inégal de la part du géant belge. Une multitude d’arrêts à effectuer, il a fait le boulot sans génie du en grande partie à un placement très intelligent.
Un jeu au pied assez défaillant qui n’a jamais permis à son équipe de faire remonter le bloc proprement.
Paris a longtemps buté sur lui et le score aurait pu en rester là s’il n’avait pas commis cette petite erreur face à Cavani qui vient ternir sa très bonne prestation.

NOTE GÉNÉRALE : 6.5/10

 

 

News Feeds
Rejoins la communauté
Articles récents
Si tu souhaites recevoir du contenu exclusif, souscris à ma newsletter :
Haut de la page
Partages