Blog


11 March 2015


Voici le tout premier épisode de la série “Côté Gardien” animé par Marwen Chebbi. Cette série a pour but d’analyser les actions de gardiens de but professionnels. Pour être sûr de ne rien rater de la série, n’oublie pas de souscrire à ma page Facebook.

Dans ce premier épisode, j’analyse la performance de Thibaut Courtois lors du match CHELSEA-PSG en 1/8è de finale retour de la Ligue des Champions 2015.

Je m’attarde sur 2 détails qui vous ont probablement échappé lors de cette rencontre mais qui pèsent lourd dans la balance au final.

Pour être sûr de ne pas louper le prochain épisode de “Côté Gardien”, n’oublie pas de souscrire à ma page Facebook.

SCRIPT

Bonjour à tous, ici Marwen CHEBBI pour Main Opposée et je suis ravi de vous accueillir pour ce tout nouvel épisode de Côté Gardien, le premier d’une longue série je l’espère. Le concept est simple : je vais choisir un match qui a retenu mon attention et je vais prendre certaines séquences de jeu de gardien de but pour les analyser. Pendant un match, on a pas forcément le réflexe de s’attarder sur ce genre d’actions. C’est donc ce que je vais essayer de faire, de prendre ces actions et de les analyser dans le détail, pour que vous puissiez progresser grâce à Main Opposée. Sans plus attendre nous allons rentrer dans le vif du sujet avec le match Chelsea-PSG. Comme vous pouvez le voir derrière moi, nous nous trouvons à Stamford Bridge, le théâtre des rêves de mercredi soir. Je vais m’attarder sur la performance de Thibaut Courtois, le gardien de but belge de Chelsea d’1,99m. Pour beaucoup, le gardien de Chelsea est exempt de tout reproche sur ce match, parce que l’émotion veut que l’on retienne ceci : Malgré ses nombreux arrêts, je vais vous montrer pourquoi Thibaut Courtois n’a peut-être pas fait le match parfait et qu’il est peut-être même fautif sur les 2 buts parisiens. Séquence 1 : je vais analyser l’aciton qui amène le corner égalisateur. Sur cette action, on voit Pastore déborder côté gauche et centrer depuis la ligne de but. Premier point : on voit bien que Courtois a le buste orienté vers le terrain ce qui est parfait pour anticiper un centre en retrait, ce qui semble être la seule option que Pastore a, la frappe étant à exclure vu l’angle de tir. Deuxième point : le placement de Courtois se situe au premier tiers au niveau de son but, ce qui semble judicieux au cas où le centre de l’argentin est coupé au premier poteau. Maintenant analysons la suite. Le centre file au second poteau, Courtois ne voit pas ce qu’il se passe dans son dos, on le voit faire des petits pas chassés nécessaires pour aller vers le ballon. Et c’est là où Courtois doit s’en vouloir. Vu sa taille et sa détente, un gardien comme lui peut garder ce ballon. Il a simplement voulu « assurer », ne pas prendre de risques en mettant en corner alors qu’il pouvait se saisir du ballon et ainsi mettre fin à l’offensive parisienne. Petite cause, grande conséquence, cette action mène au corner égalisateur de David Luiz. Séquence 2 : analyons le 2ème but du PSG. En 1ère mi-temps, tous les corners du PSG ont été frappés rentrants ce qui a permis à Courtois de capter les ballons facilement. Le corner de Motta étant sortant ici, cela devrait obliger Courtois à se placer différemment. Premièrement, nous remarquons qu’aucun joueur de Chelsea ne se place aux poteaux et ça a été le cas pour tous les corners. Ca doit être une consigne de Mourinho, pour permettre un marquage mixte en zone et individuel. Je ne m’attarderai pas la-dessus car c’est pas du ressort de Courtois donc ça nous intéresse pas spécialement. Penchons-nous sur son placement de base, qui semble normal car le corner est sortant. Mais Courtois fait l’erreur de vouloir sortir, alors qu’il ne peut avoir la balle. Ses petits pas arrières lui permettent de se replacer assez vite mais pas assez bas. N’ayant pas de joueurs aux poteaux, Courtois est seul sur sa ligne, donc il doit s’assurer avant tout de ne pas se faire lober. Son erreur d’appréciation sur ce corner lui fait perdre ses repères et avec une tête incroyable, Thiago Silva parvient à lober le géant belge à qui il manque 1 ou 2 pas de plus en arrière à la base. Le but ici n’est pas de critiquer bêtement Courtois pour qui j’ai la plus grande admiration mais simplement de voir en quoi, même les meilleurs gardiens de but du monde, sont perfectibles. Des petits centimètres, des petits centièmes de seconde, des micro-détails qui, au plus haut niveau, font la différence Voilà, ce premier épisode de Côté Gardien est à présent terminé. J’espère vraiment qu’il vous a plu. Si c’est le cas, n’hésitez pas à me le faire savoir en bas dans les commentaires et aussi en allant liker ma page Facebook. En attendant, je vous souhaite d’aller la chercher Main Opposée. Ciao les gars !

[collapse]

 

News Feeds
Rejoins la communauté
Articles récents
Si tu souhaites recevoir du contenu exclusif, souscris à ma newsletter :
Haut de la page
Partages