Blog


12 March 2016


Les deux plus jeunes gardiens titulaires de notre championnat s’étaient donné rendez-vous lors de ce derby de la Garonne. Un match à sens unique où Alban Lafont a rendu une copie propre tandis que Paul Bernardoni a été mis lourdement à contribution sans donner satisfaction. Analyse des performances des gardiens

Les gardiens

Alban Lafont

17 ans, 1m93, 80kg, gants : Uhlsport Eliminator Supergrip

Gants Uhlsport Eliminator Supergrip
Gants Uhlsport Eliminator Supergrip
Paul Bernardoni

18 ans, 1m90, 78kg, gants : Uhlsport Eliminator Supergrip

Gants Uhlsport Eliminator Supergrip
Gants Uhlsport Eliminator Supergrip

Jeu de relance

Alban Lafont

Pour son jeune âge, je l’ai senti très serein. N’hésitant pas à relancer en une touche avec ses défenseurs alors que beaucoup de gardiens auraient allongé.
Sur ses longs dégagements, il a trouvé les zones qu’il cherchait.
On peut néanmoins noter qu’il a du mal à dépasser le milieu de terrain. Il doit encore travailler sa technique et probablement sa puissance musculaire pour ne pas avoir un ballon qui redescend comme une feuille morte.

NOTE : 5.5/10

Paul Bernardoni

Le jeu au pied n’est vraiment pas son point fort et cela s’est vu, surtout pendant les 40 premières minutes où il a constamment rendu le ballon aux toulousains.
N’étant pas à l’aise, on sent qu’il s’applique juste à bien renvoyer la balle aussi loin et haut que possible. Voilà un défaut que le portier girondin doit gommer au plus vite s’il veut confirmer le bien qu’on dit de lui.

NOTE : 3.5/10

Arrêts

Alban Lafont

Contrairement à son dernier match à Marseille où il avait été sollicité à de très nombreuses reprises, son 1er derby de la Garonne a été très tranquille pour lui.
Il n’a eu qu’un seul arrêt à faire, sur une frappe lointaine, qu’il décide de capter en deux temps tel un volleyeur (14e).
Mais on le sent impliqué en remotivant constamment ses coéquipiers. Cela a peut-être une influence positive sur la mobilisation de ses défenseurs contrairement à son vis-à-vis du soir (voir plus bas)

NOTE : 5/10

Paul Bernardoni

Un match cauchemardesque pour l’ancien troyen. Sur la 1ère action toulousaine, il se couche trop vite en anticipant la frappe croisée. Ben Yedder s’est jeté sur l’opportunité n’étant – en plus – pas attaqué par Bernardoni.
On l’a également senti très fébrile sur ses prises de balle qu’il a tout le temps effectué en deux temps.
Sur le premier pénalty de Ben Yedder, il part trop vite. Le toulousains ne s’est ainsi pas  fait prier pour le prendre facilement à contre-pied.
Ne peut rien sur le second pénalty.
Il est en revanche clairement fautif sur le dernier but toulousain. Il effectue une sortie énergique sur un centre en profondeur de Doumbia, mais, probablement craintif du pied de Ben Yedder, il se déconcentre en relâchant le ballon.
A néanmoins sauvé sa copie médiocre avec un face-à-face remporté face à Ben Yedder (qui tire sur lui) et un arrêt magnifique sur une frappe tendue à ras de terre qu’il détourne d’une main. Une nouvelle fois auteur d’un arrêt du pied qui sauve la manita toulousaine.
Aucune révolte de sa part, on le sent psychologiquement au fond du trou, il n’arrangue jamais ses coéquipiers. Doit se sentir pleinement responsable de la mauvaise passe bordelaise.

NOTE : 3/10

Jeu aérien

Alban Lafont

Un début de match très compliqué où il rate complètement sa sortie sur un mini-corner sortant (16e)  ainsi que sur une longue balle anodine où il relâche le ballon (17e). Heureusement pour lui, M. Lannoy avait sifflé 2 fautes bordelaises.
S’est excellemment repris en 2ème période avec 2 sorties autoritaires dont une aux poings sur corner (80e).

NOTE : 5/10

Paul Bernardoni

Non noté

Placement

Alban Lafont

Non noté

Paul Bernardoni

Auteur d’une sortie très hasardeuse sur un long ballon vers Braithwaite, qu’il oblige néanmoins à s’excentrer (9e), il a récidivé 5 mn plus tard sur une longue balle anodine où il ne sort pas, laissant son défenseur reculer vers lui. On a failli assister à but gag alors qu’une sortie autoritaire aurait annihilé tout danger.
S’est rattrapé sur une très bonne couverture en 2ème mi temps aux devants de Braithwaite (68e).

NOTE : 3.5/10

Bilan

Alban Lafont

Peu d’occasions pour Lafont de briller contrairement à la semaine passée, mais c’est aussi ça le haut niveau. Et on sent qu’il cherche à rester concentré toute la partie en criant sur ses défenseurs. Cela a le mérite de faire sentir que le garçon de 17 ans à du caractère.
J’attends mieux sur ses sorties aériennes où on le sent conquérant mais encore un peu limite techniquement. Même remarque pour ses dégagements au pied, il prend ses responsabilités en tirant tout ce qu’il peut, mais a besoin de perfectionner sa technique.
Prometteur.

NOTE GÉNÉRALE : 5.5/10

Paul Bernardoni

Match catastrophique de la part du jeune gardien corse. On sent qu’il est très affecté par les derniers résultats de son équipe et qu’il manque énormément de confiance dans tout ce qu’il entreprend.
Tout comme son homologue toulousain, il doit encore travailler certains aspects techniques de son jeu.
Je ne l’enterre pas après ce match-là où il a néanmoins montré de grosses qualités sur sa ligne.
Mais tout cela est anéanti par de graves erreurs à ce niveau, et ce même face à Toulouse…
A revoir.

NOTE GÉNÉRALE : 5/10

News Feeds
Rejoins la communauté
Articles récents
Si tu souhaites recevoir du contenu exclusif, souscris à ma newsletter :
Haut de la page
Partages